Monoprix, l’arrogance battue en brèche !

Quand Samy, déléguée du Monoprix Canebière à Marseille, a appris la nouvelle, son sang n’a fait qu’un tour. « Tu te rends compte ils veulent licencier Kader parce qu’il a pris des melons dans la poubelle ! Juste lui, qui dit jamais rien, qui est gentil comme tout, qui est à deux ans de la retraite et en plus malade ! Je suis sûre qu’ils veulent lui faire payer sa participation à la grève ». (Kader était tous les jours sur le piquet de grève). Elle est furibarde au téléphone et comme à chaque fois qu’une injustice se déroule dans cette chaine propriété du groupe Casino, j’ai du mal à l’arrêter…et je ne suis pas sûr d’en avoir envie. « Tu te rends compte il n’a rien dit à sa femme et il vient tous les matins devant le magasin comme un malheureux ». (source)

1 Commentaire

  1. Merci d’avoir mis un article en ligne sur ce sujet qui, bien que ne concernant pas directement notre branche professionnelle, est révélateur de la cruauté inouïe qui régit les rapports sociaux, particulièrement depuis quelques années. Il est temps que ça change.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*